27 novembre 2010

Et il fit, "l'emmerdeur"

l_emmerdeur_001

Et il fit, "l'emmerdeur"


"S'il vous plait", cette phrase quasi permanente durant mon séjour. Non, pas par moi, mais par un patient que je nommerai "l'emmerdeur". Cette formule de politesse, allait devenir une quasi grossièreté au fil des jours à venir.

L'emmerdeur était au début, dans mon imaginaire quelqu'un d'âgé, de maladroit et surtout très invalidant. J'avais raison sur un point : son nom.

Je profitais d'une douche parmi tant d'autre à la bétadine, pour me faire nettoyer les cicatrices crâniennes. Tel un détective, cherchant la faute d'adultère chez son client, je posais quelques questions à l'infirmière.

Elle m'avoua que c'était un homme lourd, pesant. Mais pourquoi ne sonne t-il pas pour demander les infirmières ? Autant faire son emmerdeur jusqu'au bout !

Pourquoi, s'extasiait-il à la place à taper sur sa table avec un verre ?

J'en convenais que sonner devait être une solution trop simple, trop peu constructive. Il fallait l'entendre, ce que je comprenais mieux après.

J'apprenais que "l'emmerdeur" était en fauteuil roulant afin qu'il apprenne cette station. Celui-ci, une fois dedans ne voulait plus y rester. Alors, il se mettait à gémir puis à crier cette phrase "S'il vous plaît !"

Bien que l'âme compatissante, l'équipe médicale lui expliqua, que cette position était pour son bien être et qu'il n'était pas seul dans ce service.

Qu'importe, verre en main, la table en guise de tambour, il jouait gaiement en envoyant quelques réflexions.

Je jouissais intérieurement, car cet homme, réussissait à faire ce qu'il voulait, comme bon il l'entendait.

J'apprenais quelques jours plus tard, que cela faisait 88 jours qu'il était là après deux mois en service de réanimation. Et que seulement au 75ème jour sa sœur était enfin venu le voir. Pourquoi pas avant ? Soit disant qu'elle ne trouvait pas le service.

Et ce manque de présence que l'on ne peut nier, m'aurait rendu emmerdeur sûrement à mon tour. En fait, je ne sais pas, ce que je sais, c'est qu'il était dans son art de faire suer l'équipe médicale dans une symphonie bruyante en bonne portée !


Posté par Hermann83 à 11:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Et il fit, "l'emmerdeur"

    Sans commentaire...de quoi devenir "emmerdeur"..mais peut être l'est-il avant vu que sa soeur n'est venue le voir qu'au bout de 75 jours...Enfin, il a su se faire entendre....quitte à "emmerder" tout le monde...

    Posté par ann', 27 novembre 2010 à 11:43
  • Et il fit, "l'emmerdeur"

    Honnêtement, j'ai connu ce genre de situation et de personnage, il n'y a pas si longtemps ... juste
    à côté de moi ....
    J'avoue, bien franchement, que ça "m'arrache" le coeur, même encore aujourd'hui !
    Gros bisous et bonne continuation à toi.
    Gazelle.

    Posté par Gazelle, 12 décembre 2010 à 12:07
Poster un commentaire